Somalie: Attentat suicide dans la capitale Mogadiscio, 17 morts

Avec Reuters

— 

Un attentat suicide à la camionnette piégée contre un centre d'entraînement de la police somalienne proche du port de Mogadiscio a fait lundi au moins 17 morts, a déclaré à Reuters un responsable de la police, Hassan Ali.

Le groupe islamiste Al Chabaab (La Jeunesse), qui s'inspire de l'idéologie d'Al Qaïda, a revendiqué cette opération, dont quatre des victimes sont des kamikazes, sept des policiers et six des civils, selon un décompte de la police, qui prédit un bilan définitif encore plus lourd.

Selon Hassan Ali, les policiers de faction devant le centre ont ouvert le feu sur le véhicule qui fonçait vers les grilles d'entrée et a explosé devant celles-ci, semant la désolation alentour. Il a jugé probable qu'il y ait des victimes des éclats et fragments de bombe projetés dans les maisons avoisinantes.

«Mise en garde à nos ennemis»

«Nous avons conduit aujourd'hui un attentat béni au véhicule piégé contre le soi-disant camp de la police. C'est une mise en garde à nos ennemis et un plaisir pour nous», a affirmé à la presse Ali Mohamed Ragé, porte-parole du mouvement djihadiste.

La Somalie, est en proie à la violence et l'anarchie depuis la chute du dictateur Mohamed Siad Barré, il y a vingt ans. L'Union africaine (UA) y a déployé une force pour soutenir le gouvernement intérimaire, qui ne contrôle que quelques quartiers de la capitale.

Un porte-parole de la force de l'UA sur place a déclaré que cet attentat des insurgés d'Al Chabaab ne le détournerait pas de son mandat de protection du gouvernement officiel, qui, sans ce soutien, aurait probablement déjà été chassé du pouvoir par les insurges islamistes.