Les possibles successeurs

20minutes.fr

— 


Ehud Olmert : vice-Premier ministre de 60 ans, il assure l’intérim à la tête du gouvernement depuis l’hospitalisation du Premier ministre israélien. Il a été l’un des premiers à quitter le Likoud pour rejoindre Kadima, le nouveau parti centriste créé par Ariel Sharon, et a été l’un des principaux architectes du plan de retrait de Gaza. Maire de Jérusalem de 1993 à 2003, il a mené la lutte pour la judaïsation de Jérusalem-est.

Benjamin Netanyahu : plus jeune Premier ministre d’Israël entre 1996 et 1999, il a démissionné avec fracas début août du ministère des Finances pour s’opposer au retrait de Gaza. Actuel chef du Likoud qu’il conduira aux élections, « Bibi » fait figure de « faucon » au sein de la classe politique israélienne. Après avoir passé toute sa jeunesse aux Etats-Unis, il a commencé sa carrière comme diplomate à l’Onu avant d’être élu à la Knesset en 1988.

Amir Peretz : secrétaire de la centrale syndicale Histadrout, ce juif d’origine marocaine de 53 ans a pris la tête du parti travailliste en 2005, battant le dirigeant historique Shimon Peres. Ancien militant du mouvement anticolonisation La Paix maintenant, il a fait son entrée au Parlement en 1988.

Shimon Peres : à 82 ans, il est l’un des derniers fondateurs du parti travailliste encore en vie. Classé à ses débuts en politique comme un faucon travailliste, il avait cautionné, dans les années 70, les premières colonies en Cisjordanie. Il s’est ensuite forgé une image de colombe en jouant un rôle moteur dans les accords conclus en 1993 avec Yasser Arafat. Après avoir perdu la tête du parti travailliste en 2005, il a rejoint Kadima, la formation centriste d’Ariel Sharon.

Tzippi Livni : ministre de la Justice de 47 ans issue d’une famille nationaliste, elle est favorable à la restitution de territoires aux Palestiniens pour parvenir à la paix. Elle aussi a rejoint Kadima.