Fortune de Moubarak : Londres pour une action internationale

— 

Vince Cable, ministre britannique des Entreprises, s'est prononcé ce dimanche en faveur d'une initiative internationale sur les avoirs à l'étranger de Hosni Moubarak et des membres de sa famille.

Selon le Sunday Times, le Serious Fraud Office (bureau britannique des fraudes graves), qui traque la criminalité financière, a entrepris de recenser les comptes bancaires et avoirs liés à l'ancien président égyptien, poussé à la démission vendredi après quasiment trente ans de pouvoir.

A ce jour, seule la Suisse a annoncé un gel des avoirs liés à l'ex-raïs.

Mais, interrogé par la BCC, Vince Cable a estimé que les capitales étrangères devaient coopérer sur cette question. «Je ne sais pas s'il dispose d'avoirs gigantesques ici (en Grande-Bretagne), mais il faut à l'évidence une action internationale concertée sur ce point», a-t-il dit.

«Qu'un gouvernement agisse seul n'a aucun sens, mais il nous faut assurément regarder tout cela. Cela dépend aussi de la question de savoir s'il s'est procuré ses richesses illégalement ou malhonnêtement», a poursuivi le ministre britannique.

La fortune des Moubarak n'est pas connue avec certitude. L'ambassadeur d'Egypte à Londres, Hatem Seif el Nasser, a affirmé à la BBC qu'il n'avait absolument aucune idée de la richesse de l'ancien président.