Manifestation en Algérie (DIRECT): les personnes arrêtées ont été relâchées selon le gouvernement algérien

S. C.
— 
22h45: Ce live est maintenant terminé, retrouvez nous demain pour de nouvelles informations sur la situation en Algérie.
21h55: La rue retrouve son calme
Après la violente réaction de la police, les manifestants de la place du 1er Mai se sont dispersés et les rues semblent avoir retrouvé leur calme.
17h50: Emeutes à l'est d'Alger
Selon France24, il y aurait des émeutes à Naciria, à 70 km de la capitale.
17h45: Manisfestations de soutien dans plusieurs villes de France
Plusieurs manifestations se sont déroulées samedi en France pour soutenir la marche pour la démocratie organisée en Algérie et pour fêter la chute d'Hosni Moubarak, mais sans rassembler de cortèges importants, ont constaté des journalistes de l'AFP. A Paris, environ un millier de personnes se sont retrouvées dans deux rassemblements place de la République, l'un pour fêter le départ de Moubarak, l'autre pour soutenir la démocratie en Algérie à l'appel de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD, formée de représentants des partis politiques, de la société civile et des syndicats autonomes).
15h40: Dans un communiqué, le Collectif d'Algériens de soutien à la lutte en Algérie pour le changement et la démocratie affirme que 70 personnes ont été interpellées lors de la marche avortée de samedi.
15h35: Selon France 24, des jeunes algériens veulent passer la nuit sur la place du 1er mai. Des hélicoptères survolent la zone, selon la même source.
15h30: La marche d'opposition n'est finalement pas partie, bloquée par un dispositif policier massif.
15h: Selon l'AFP, il y aurait entre 25.000 et 30.000 policiers déployés à Alger et de nombreux barrages parsèment les routes d'accès à Alger.
14h30: A Paris, entre 300 et 400 personnes sont rassemblées place de la République en soutien au peuple algérien.
14h22: Le ministre de l'Intérieur algérien indique que 14 personnes arrêtées samedi lors de la manifestation place du 1er mai ont été libérées, selon France 24 qui cite l'AFP.
14h20: Selon France 24 qui cite son envoyé spécial en Algérie, les organisateurs de la manifestation ont quitté la place du 1er mai.  L'AFP indique que la circulation a «timidement repris» dans ce secteur en début d'après-midi.
14h15: «J'ai le regret de dire que le gouvernement a déployé une force importante pour empêcher une marche pacifique. Ce n'est pas bon pour l'image de l'Algérie» déclare Mustafa Bouchachi, le responsable de Ligue des droits de l'homme, selon l'AFP.
14h10: Il y aurait 15.000 manifestants à Alger selon France 24, plus de 10.000 selon les organisateurs cités par le quotidien britannique The Telegraph. Le journal affirme d'ailleurs que de nombreux heurts entre manifestants et forces de l'ordre émaillent le rassemblement.
14h05: «Le rassemblement grossit à la place du 1er Mai. Des jeunes arrivent de partout. Les leaders politiques sont invisibles» affirme sur Twitter @taharhani, le journaliste de France 24 sur place.
14h: Des heurts ont éclatés entre manifestants et forces de l'ordre, selon Al Jazira qu précise qu'il y a une très forte présence policière dans la capitale d'Alger.
13h30: Une vidéo postée sur Youtube ce samedi affirme qu'un manifestant algérien a été "sauvagement agressé".
13h: Sur Twitter, des personnes appellent à manifester à Marseille pour soutenir le peuple algérien.
12h: Des photos publiées sur le site France24 montrent que de nombreux Algériens ont répondu présents.
11h30: Selon Reuters, les premiers manifestants ont été interpellé par les forces de l'ordre. Seuls une poignée d'Algériens (une cinquantaine) a réussi à rallier la place pour cette manifestation interdite par le gouvernement.
11h: Le cortège devait partir à cette heure mais impossible pour les Algériens de se frayer un chemin pour rejoindre la place du 1er Mai, verrouillée par les barricades érigées par les forces de l'ordre.

Après Ben Ali en Tunisie et Hosni Moubarak en Egypte, Abdelaziz Bouteflika sera-t-il le prochain dirigeant arabe à être chassé du pouvoir? Une manifestation en faveur de réformes démocratiques est organisée à partir de 11h, ce samedi à Alger, où la police a été déployée en nombre pour éviter une reproduction des récents soulèvements populaires en Tunisie et en Egypte.