Le procès de l'ex-dictateur Charles Taylor suspendu pendant deux semaines

Avec Reuters
— 

L'ancien président libérien Charles Taylor a refusé ce vendredi, pour la troisième journée consécutive, de comparaître devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone à La Haye. Il a obtenu le droit de faire appel du refus des juges de ne pas examiner les conclusions de la défense.

Taylor et son avocat, Courtenay Griffiths, protestaient contre la décision du tribunal de ne pas examiner les 600 pages de conclusions écrites de la défense au motif qu'elles avaient été soumises vingt jours après l'échéance légale. Ils avaient fait appel de cette décision et avaient prévenu qu'ils boycotteraient les audiences jusqu'à ce que les juges acceptent de se pencher sur ce document.

Vendredi, les juges ont finalement autorisé l'ancien chef d'Etat à faire appel et ont reporté le procès à dans deux semaines.