Egypte: Revivez les événements de jeudi

Bérénice Dubuc

— 

Le président égyptien Hosni Moubarak lors d'un discours télévisé, le 1er février 2011.
Le président égyptien Hosni Moubarak lors d'un discours télévisé, le 1er février 2011. — REUTERS/Egyptian State TV

22h59: Pour Sarkozy, le départ de Moubarak «était inéluctable»
«Il faut que la démocratie égyptienne naissante prenne le temps de se doter d'institutions» pour ne pas tomber dans l'islamisme, comme l'a fait l'Iran après le départ du Shah.

22h40: Omar Souleimane s'adresse à la nation à son tour
Le vice-président a affirmé qu'il avait désormais la charge de la sécurité du pays,et que son objectif était un retour à la normale dans le pays.
Il a appelé les manifestants à rentrer chez eux, mais aussi à «retourner travailler», car l'Egypte a besoin de leur bras pour «construire, développer et créer».
22h17: Les manifestants scandent «A bas Hosni Moubarak!» place Tahrir
Ils sont déçus par le fait que le raïs ne démissionne aps mais ne fasse que transférer des pouvoirs à Souleimane.
22h05: La place Tahrir s'enflamme
Les manifestants brandissent des chaussures pendant le discours de Moubarak, selon un reporter de Reuters. Selon CNN, un manifestant s'écrie «Ce mec veut que le pays soit encore plus enragé. Il ne veut pas partir pour faire revenir la paix». La foule a éructé «Dégage!» lorsque Moubarak a annocné qu'il ne quitterait pas la présidence.
 
22h03: «Je ne quitterai pas la patrie, sauf à aller dans ma tombe»
Moubarak se dit inquiet pour l'Egypte, pas pour lui. Il amrtèle qu'il ne quittera pas l'Egypte.
22h02: «Je délègue des pouvoirs au vice-président»
Le raïs ne s'étend pas sur le sujet, mais affirme que l'Egypte prend ses décisions seules. «Je n'accepte pas les diktats de l'étranger.»
22h01: «J'ai été choqué par les propos de certains Egyptiens»
Moubarak met en avant l'intérêt de la Patrie, qu'il «faut mettre au-dessus de toute considération»
22h: Moubarak revient sur sa carrière dans l'armée
Et dit qu'il «n'a jamais cédé aux pressions extérieures, a sauvegardé la paix et la stabilité de l'Egypte»
21h58: «Nous sommes tous du même côté désormais»
«Nous devons retrouver la confiance en notre économie, en notre jeunesse. Il faut que la rue retrouve son rythme normal»
21h56: Moubarak annonce qu'il ouvre la porte «à l'abrogation de l'Etat d'urgence»
Cependant, il prévient qu'il ne faut pas que la situation «dure» car les dégâts économiques et sociaux sont importants et un péril pour l'avenir du pays.
21h54: Moubarak annonce «l'abrogation de différents articles de la Constitution»
Ces réformes concernent les conditions de candidature à la présidence, la durée des mandats, les élections et la transparence du scrutin, la fonction judiciaire, les conditions d'organisation des élections législatives.
21h54: Moubarak répète les mêmes promesses que la semaine dernière
«Il faut continuer sur le chemin du dialogue pour que la transition du pouvoir se fasse de façon pacifiqueen septembre prochain», dit-il. Il réitère la promesse d'enquêter sur les violences de la place Tahrir.
21h52: La transmission du pouvoir sera «pacifique», à travers un «dialogue responsable» et «transparent»
Mais «sous la surveillance des forces armées». Moubarak assure que l'Egypte se dirige jour après jour vers un transfert pacifique du pouvoir «Dès aujourd'hui et jusqu'à septembre».
21h50: Moubarak dit écouter la rue, mais «pas les ordres de l'extérieur»
Il redit qu'il ne se présentera plus à l'élection présidentielle, et veut «garantir une passation du pouvoir à celui qui sera choisi par le peuple en septembre prochain, après des élections libres, honnêtes et transparentes».
21h47: Moubarak annonce qu'il est «prêt à tenir ses promesses de façon honnête et sérieuse»
Il affirme que les revendications de la rue sont «justes et légitimes». «Le plus important est de reconnaître ses fautes et de sanctionner les responsables de ses erreurs».
21h46: Moubarak est «fier» de la jeunesse égyptienne
«Je m'adresse à vous tous, de tout mon coeur, comme si j'étais le père de la Nation», commence le raïs. «Je suis fier de vous vous êtes le symbole d'une nouvelle génération égytpienne, qui fait l'avenir.»
21h46: C'est parti
21h38: Mais où est Moubarak?
Alors que la télévision d'Etat annonce qu'il ne va pas tarder à parler à la nation depuis le palais présidentiel au Caire, la question de l'endroit exact où il se trouve est posée. Certains médias égyptiens affirment qu'il a été transféré à Charm-el-Cheikh, d'autres qu'il a pris un avion pour une «destination inconnue». Selon Al-Hurra TV, le raïs aurait embarqué pour les Emirats, et devrait arriver sous peu à Dubaï.
21h25: Moubarak doit annoncer un transfert des pouvoirs au vice-président
Conformément à la Constitution, selon Al Arabyia
21h20: Un nouveau trending topic sur Twitter: #reasonsmubarakislate
Les internautes twittent les raisons les plus farfelues pour lesquelles le raïs n'a toujours pas commencé son dicours. «Ils n'arrivent pas à le détacher de sa chaise», «Il ne trouve pas ses chaussures préférées», ou encore «Il n'a pas finalisé son contrat de consultant chez Fox News».
21h10: Le ministre de l'Intérieur affirme que Moubarak ne vas pas démissionner
21h07: On attend toujours Moubarak
En parallèle, place Tahrir, les manifestants scandent «Dégage dégage Hosni Moubarak!»
21h: Le  ministre de l'Information persiste et signe
Après l'avoir affirmé à la BBC et à CNN, Anas el Fekky a redit à Reuters que le raïs n'allait «certainement pas démissionner».
20h30: La transition doit se faire dans l'ordre en Egypte, dit Hague
Le secrétaire au Foreign office, William Hague, a réclamé une transition en bon ordre en Egypte, soulignant que la situation actuelle pouvait compromettre le processus de paix au Proche-Orient. «Nous disons depuis le début de cette crise en Egypte qu'il faut une transition ordonnée et qu'elle devrait, à notre sens, se traduire par un gouvernement à base élargie et apporter au peuple égyptien des preuves de changement réelles et visibles», a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Manama. Le chef de la diplomatie britannique a aussi souligné la nécessité d'accélérer les pourparlers israélo-palestiniens sur une solution à deux Etats. 
20h05: Moubarak doit exposer une procédure constitutionnelle
Le président égyptien exposera une procédure constitutionnelle avant de transférer ses pouvoirs au vice-président, a déclaré jeudi sans autre précision la chaîne de télévision Al Arabiya en citant son correspondant.
19h56: Hosni Moubarak va s'exprimer à 21h, heure de Paris
19h45: Le ministre de l'information affirme que Moubarak va rester au pouvoir
CNN confirme les propos du ministre de l'information dévoilés par la BBC sur Twitter, qui affirme que Moubarak ne démissionnera pas.
19h43: L'armée agira en cas de refus de transfert au vice-président
L'armée égyptienne interviendra si les manifestants refusent un transfert des pouvoirs du président Hosni Moubarak au vice-président Omar Souleimane, a rapporté ce jeudi sans autre précision la chaîne de télévision Al Arabiya.
19h38: «Les Egyptiens demandent un changement»
Aprèsa voir affirmé que «l'Histoire est en marche en Egypte», Barack Obama souligne que «les jeunes doivent être entendus». «Nous voulons que ces jeunes, que tous les Egyptiens sachent que l'Amérique continuera à faire tout ce que nous pouvons pour soutenir une transition ordonnée et réelle en Egypte.»
19h35: Obama réagit au probable départ de Moubarak
Il s'exprime en direct du Michigan. Le président américain déclare que les Etats-Unis feront tout ce qu'ils peuvent pour soutenir une transition ordonnée vers la démocratie en Egypte.




19h30: Le Frère musulman qui avait parlé de putsch se rétracte
Essam al Erian avait déclaré qu'il redoutait que l'armée égyptienne organise un coup d'Etat, mais il a dit par la suite que toute déclaration officielle des Frères, le plus grand groupe d'opposition d'Egypte, dépendrait de l'évolution de la situation.
«Cela ressemble à un putsch militaire. Je suis inquiet. Le problème, ce n'est pas le président, c'est le régime», avait-il dit à Reuters. Mais il a par la suite déclaré: «Nous nous abstiendrons de tout commentaire jusqu'à ce que la situation se décante.»
19h25: Obama va s'exprimer sur l'Egypte sous peu
Il doit s'exprimer à 19h30, indique Al-Jazira.
19h20:Israël pense au traîté de Paix
Le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, a dit que peu lui importe le remplaçant de Moubarak, du moment qu'il maintienne le traîte de paix avec Israël, signé en 1979.
19h:Les Cairotes «dansent dans les rues»
Selon le reporter d'Al-Jazira présent aux alentours de la place Tahrir.
18h45: La crainte du coup d'Etat militaire
Place Tahrir, des manifestants soulignent qu'ils veulentun pouvoir civil. «Nous ne voulons pas des militaires», scandent-ils. Un responsable des Frères musulmans, Essam al Erian, s'est aussi dit inquiet du déroulement des derniers événements qui, a-t-il dit, «ressemblent à un coup d'Etat militaire». «Je suis inquiet. Le problème, ce n'est pas seulement le président, c'est le régime», a-t-il dit à Reuters.

18h37: «Le régime ne tombera pas avec Moubarak»
Karim Emile Bitar, chercheur à l'Iris, indique à 20minutes.fr que le départ de Moubarak «commence à devenir assez probable». «Le titre de la déclaration de l’armée est lourde de sens: "communiqué n°1", dans la tradition, depuis les années 50, signifie que l’armée a décidé de trancher et de prendre le pouvoir», indique-t-il.
Cependant, le spécialiste précise que «le régime ne tombera pas avec Moubarak. Plusieurs hommes forts restent aux manettes et les orientations du régime restent les mêmes». «La grande question est de savoir si la mobilisation va continuer» place Tahrir, conlut-il.
18h22: La Maison Blanche suit les événements
Robert Gibbs, le porte-parole de la Maison Blanche, a annoncé que la situation en Egypte est «fluide» et que «le président suit les mêmes choses que le public». «Je ne sais pas quelle sera l'issue», a-t-il conclu.
18h15: Rencontre entre Moubarak et Souleimane
Selon la télévision d'Etat égyptienne, le président et son vice-président discutent «en ce moment».
18h16:L'armée en force
Selon le correspondant d'Al-Jazira sur place, la présence militaire dans le centre-ville du Caire est beaucoup plus visible ses dernières heures, et un grand nombre de tanks sont mobilisés.
18h06: Souleimane remplacerait Moubarak à la tête de l'Egypte s'il démissionne, selon la CIA
17h34: Le président Moubarak s'adressera à la Nation ce soir
C'est ce qu'a annoncé la télévision d'Etat égyptienne. Le raïs parlera depuis le palais présidentiel, au Caire. Selon Sky News, son intervention aurait lieu à 20h30, heure égyptienne (19h30 heure française).
17h30: La CIA juge « fort probable » que Moubarak quitte le pouvoir dans la soirée
Le directeur de l'agence de renseignements américaine, Leon Panetta, l'a affirmé lors d'une audition au Congrès, rapporte CNN.
17h25: La démission de Moubarak, une simple rumeur?
Sur Twitter, BBC News indique avoir parlé au ministre de l'information, qui affirme que Mouibarak ne démissionnera pas, et que toutes les informations rapportées dans les médias ne sont que des rumeurs.
17h18: L'Arabie saoudite dénonce l'«ingérence flagrante» de pays étrangers
«Nous exprimons notre profonde désapprobation et notre condamnation de l'ingérence de certains pays étrangers qui accentue la pression sur le peuple égyptien via une ingérence flagrante dans ses affaires intérieures», a déclaré le ministre saoudien des Affaires étrangères, Saoud al Faiçal, dans un discours prononcé au Maroc, sans nommer les pays visés. «Nous espérons que les Egyptiens résoudront seuls leurs problèmes parce qu'ils en sont plus capables que quinconque», a-t-il ajouté.
17h15: Hosni Moubarak se serait rendu à Charm El-Cheikh
Le président égyptien s'est rendu ce jeudi dans la station balnéaire accompagné du chef d'état-major de l'armée, rapporte la chaîne Al Arabia. Aucun autre détail n'a été fourni.
16h55: Le Premier ministre tempère ses propos
Le Premier ministre égyptien Ahmed Chafik a précisé à la télévision égyptienne, que Moubarak était toujours en poste et conservait tous ses pouvoirs, ajoutant que le dialogue national se poursuivait. La situation sera rapidement clarifiée, a ajouté le chef du gouvernement.
16h49: «Le régime est tombé!»
Sur la place Tahrir, épicentre de la contestation dans le centre du Caire, le général Hassan al Roweny a été acclamé aux cris de «Le régime est tombé!», selon un journaliste de Reuters sur place. Il venait d'annoncer aux manifestants que tout ce qu'ils souhaitaient allait «se réaliser».
16h25: Moubarak va renoncer à ses fonctions de chef de l'armée, selon CNN
Le président égyptien Hosni Moubarak va remettre ses fonctions de commandant en chef à l'armée, rapporte jeudi la chaîne de télévision américaine CNN.
16h20:  L'armée égyptienne va répondre aux manifestants
Le Conseil supérieur des forces armées égyptiennes est réuni au Caire et s'apprête à répondre aux demandes des manifestants dans un communiqué, rapporte une chaîne de télévision par satellite.
Place Tahrir au Caire, le général Hassan al Roweny a déclaré aux manifestants qui réclament le départ du président Hosni Moubarak depuis 17 jours, «Tout ce que vous souhaitez sera réalisé.»

Bientôt la fin? Le Premier ministre Ahmed Shafiq a déclaré à la BBC en arabe que le scénario de la démission de Moubarak était «l'objet de discussions». La situation sera rapidement clarifiée, a ajouté le chef du gouvernement, au 17e jour du soulèvement populaire pour réclamer le départ du raïs, au pouvoir depuis trente ans.

Un responsable du gouvernement a confirmé l'information, indiquant que la décision sur le départ ou le maintien du président Hosni Moubarak est attendue dans les prochaines heures. Prié de dire si le raïs allait démissionner, le responsable égyptien a répondu: «très probablement».

Le secrétaire général du Parti national démocratique (NPD), Hossan Badrawi, a indiqué à la BBC qu’il «espère» que le président Hosni Moubarak va transférer le pouvoir au vice-président Omar Suleiman. Selon la chaîne de télévision américaine CNN, le président égyptien Hosni Moubarak va remettre ses fonctions de commandant en chef à l'armée.

«Protéger la nation, ses acquis et les aspirations du peuple»

Le Conseil supérieur des forces armées égyptiennes va siéger en permanence afin de protéger les intérêts de la nation, a annoncé ce jeudi la télévision publique égyptienne. «Le Conseil supérieur de l'armée s'est réuni aujourd'hui sous la direction de Hussein Tantaoui, chef des forces armées et ministre de la Défense, pour discuter des mesures et des préparatifs nécessaires pour protéger la nation, ses acquis et les aspirations du peuple», rapporte l'agence de presse Mena.

Cette instance militaire s'est réunie au Caire en l'absence du président Hosni Moubarak, dont des milliers de manifestants réclament depuis 17 jours le départ immédiat, en l'absence aussi du vice-président Omar Souleimane, montrent les images diffusées par la télévision.

Hossan Badrawi a affirmé que le président égyptien devrait «très probablement» s’adresser à la nation. Selon la chaîne britannique, des rapports font état d’une prochaine déclaration de hauts responsables de l’armée, répondant aux demandes des manifestants. De plus, selon CNN, un gradé a lancé aux manifestantsde la place Tahrir au Caire: «Tout ce que vous souhaitez sera réalisé.» Le Conseil supérieur des forces armées égyptiennes est en effet réuni au Caire et s'apprête à répondre aux demandes des manifestants dans un communiqué, rapporte une chaîne de télévision par satellite.