L'avocat de Charles Taylor quitte le procès pour crimes de guerre de l'ancien président du Libéria

Avec Reuters
— 

L'avocat de Charles Taylor a quitté ce mardi le procès de l'ancien président du Liberia devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone en dénonçant une violation des droits de son client à un procès équitable. Courtenay Griffiths a pris cette décision après le refus des juges d'enregistrer un document présenté par la défense après la date-butoir fixée au 14 janvier.

«Notre présence dans ce tribunal est incompatible avec la représentation des intérêts de l'accusé», a déclaré l'avocat. Théâtral, ce départ ne devrait pas pour autant ralentir les travaux du tribunal. Les juges ont autorisé les procureurs à poursuivre leurs réquisitions.

Charles Taylor est le premier dirigeant africain jugé pour crimes de guerre. Il est accusé d'incitation au meurtre, au viol, à la mutilation, à l'esclavage sexuel et à l'enrôlement d'enfants soldats durant la guerre en Sierra Leone.