Suivez en direct les événements en Egypte ce dimanche: Obama favorable à «une transition en bon ordre»

M.P. avec Reuters
— 
Le point sur la situation:

- Climat tendu au Caire avec l'armée qui prend position dans des secteurs clés de la capitale. Signe que l'armée prend position?
- Les Etats-Unis s'apprêtent à évacuer leurs ressortissants, la Turquie prend également ses dispositions.
- Au niveau des médias, c'est encore le black-out total pour Internet mais aussi pour Al-Jazira, dont la diffusion a été coupée ce dimanche.
22h55: Ce suivi en live des événements en Egypte est maintenant terminé, au terme d'une nouvelle journée de manifestations qui a vu Mohamed ElBaradeï s'adresser aux manifestants et Barack Obama prendre à nouveau position pour une transition. Rendez-vous lundi matin pour suivre  l'évolution de la situation en Egypte.
22h14: De nombreux barrages pour empêcher les pillages
L'envoyé spécial de la BBC et Al Jazeera rapportent qu'en l'absence de la police, de jeunes Egyptiens ont dressé de nomùbreux barrages routiers pour empêcher les pillages.
22h09: Frontière fermée avec Gaza
Les autorités égyptiennes ont fermé dimanche le point de passage avec la bande de Gaza après la fuite dans le territoire palestinien de cinq activistes palestiniens évadés d'une prison du Caire, selon Reuters.
21h36:Les manifestants quittent la place Tahrir
D'après les images diffusées en direct par lachaîne Al Jazeera, les manifestants quittent peu à peu la place Tahrir.
21h00:Un tour-opérateur évacue 1.700 vacanciers
Le tour opérateur belge Jetair évacue 1.700 vacanciers vers la Turquie.
20h51: Obama favorable à «une transition en bon ordre»
Barack Obama s'est déclaré favorable à «une transition en bon ordre» selon la Maison blanche.

20h29: Les manifestations se dispersent à Alexandrie
Selon l'envoyé spécial de la BBC, les manifestants sont en train de se disperser à Alexandrie.
20h21: Le couvre-feu avancé
Les autorités égyptiennes ont allongé le couvre-feu d'une heure à compter de lundi, a rapporté dimanche la télévision publique. Le couvre-feu courra désormais de 15h00 (14 heures, heure de Paris) à 08h00 (7 heures à Paris).
20h00: L'agence Mena confirme le retour de la police
Des patrouilles de la police égyptienne se sont redéployées dimanche dans les rues des villes, rapporte l'agence officielle Mena. La police avait été retirée des rues vendredi et remplacée par l'armée pour rétablir l'ordre alors que se multipliaient les manifestations contre le régime du président Hosni Moubarak.
19h46: La police se déploie
Les forces de l'ordre, invisibles depuis le début de lajournée, ont commencé à se déployer dans la capitale égyptienne.
19h17: AlJazeera censurée?
les autorités égyptiennes ont demandé à AlJazeera d'arrêter d'emmettre en Egypte.
18h36: Mohamed ElBaradei parle aux manifestants
Mégaphone en main, Mohamed ElBaradei s'adresseaux manifestants et demande une nouvelle fois le départ de Moubarak.
18h14: ElBaradei twitte
«Nous allons continuer à exercer notre droit de manifester en paix et de retrouver notre liberté et notre dignité», a twitté Mohamed ElBaradei.
17h59:«Ni ingérence, ni indifférence»
«La voie qui nous est réservée est étroite, ni ingérence ni indifférence, les deux nous seraient à juste titre reprochés», a expliqué Eric Besson.
17h25:Mohamed ElBaradeï arrivé place Tahrir
Selon plusieurs agences de presse, Mohamed ElBaradeï a rejoint les manifestants dans le centre du Caire.
16h52: Les Egyptiens s'organisent en milice privées
Pour éviter les pillages, des habitants de quartiers du Caire s'organisent en milices privées.
16h32: «Moubarak doit partir aujourd'hui»
«Chacun en Egypte le dit de manière forte et claire: Moubarak doit partir aujourd'hui», a déclaré Mohamed ElBaradeï, l'ancien directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans une interview accordée à la chaîne CNN.
16h28: Des milliers de manifestants place Tahrir
Ils sont maintenant des milliers à demander le départ d'Hosni Moubarak place Tahrir.
16h21: Mohamed El Baradeï s'en prend aux Etats-Unis
«Les Etats-Unis perdent de la crédédibilité jour après jour en soutenant le régime de Moubarak», a asséné Mohamed El Baradeï à l'AFP.
15h59: la tension monte
Malgré le couvre-feu, la foule continue d'affluer place Tahrir.
15h05: «Situation insurrectionnelle»
L’ambassadeur français en Egypte a déclaré àBFM TV que «la situation» était «insurrectionnelle» dans le pays. S’il n’y a pas eu d’ordre d’évacuation donné par la France, l’ambassadeur recommande la plus grande «prudence» aux ressortissants français et leur demande de respecter le couvre-feu.  
 
15h03: Les Frères muslmans appuient ElBaradeï pour la  transition
Des forces de l'opposition égyptienne se sont mises d'accord pour appuyer Mohammed ElBaradeï, l'ancien directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), afin qu'il négocie avec le gouvernement, a annoncé dimanche une figure des Frères musulmans. «Des groupes politiques soutiennent ElBaradeï afin qu'il négocie avec le régime», a dit Essam el-Eryan, un des dirigeants de la confrérie islamiste, à la chaîne de télévision Al Djazira. La chaîne Al Arabia mentionne la même information sans l'attribuer au cadre du mouvement islamiste.
 
14h57: L'armée en renfort place Tahrir
D'après un témoin cité par Reuters, des camions de l'armée égyptienne arrivent en renfort sur le place Tahrir, où affluent de plus en plus de manifestants.
14h55: Deux avions de chasse survolent Le Caire à basse altitude
Par ailleurs, des hélicoptères de l'armée survolent également la capitale, notamment au-dessus de la place du Tahrir, épicentre de la contestation.
14h00: 14 corps retrouvés dans une mosquée
Quatorze corps ont été emmenés dans une mosquée proche d'une prison de l'est du Caire à la suite d'une émeute la nuit, a constaté dimanche un journaliste de l'AFP. «Tous les détenus de la prison d'Abou Zaabel se sont évadés après l'émeute», ont indiqué des habitants du quartier où des tirs étaient encore entendus en début d'après-midi. D’après un membre des comités populaires organisés pour protéger les quartier, deux policiers figuraient parmi les 14 morts se trouvant dans la mosquée, les autres étant des prisonniers.
 
13h42: Une manifestation déjà prévue lundi
D'après le correspondant de la BBC au Caire, les manifestantsqui ont l'intention de manifester lundi en portant les cercueils de ceux qui sont morts dans la répressionsi Moubarak ne démissionne pas.
12h50: Moubarak rencontre l'armée
Hosni Moubarak s'est rendu au siège de l'armée égyptienne et a rencontré la hiérarchie militaire, a rapporté la télévision publique, qui a diffusé des images montrant le chef de l'Etat présider une réunion. Sur ces images, on a pu voir Hosni Moubarak rencontrer son nouveau vice-président, Omar Souleïmane, nommé hier, ainsi que le ministre de la Défense Mohamed Hussein Tantaoui, le chef d'état-major Sami al Anan et d'autres commandants militaires. D'après l'agence de presse officielle, le président égyptien est venu faire le point au siège des forces armées avec les responsables chargés des opérations de sécurité.
 
12h35: La Bourse du Caire restera fermée lundi pour une deuxième journée consécutive en raison des manifestations hostiles au président égyptien Hosni Moubarak, a déclaré dimanche un responsable de la Bourse. Le principal indice a chuté de 16% en deux jours après le début du mouvement de contestation mardi.
12h30: Sept dirigeants des Frères musulmans se sont évadés
Parmi les détenus qui se sont évadés ce dimanche matin d’une prison du Caire, se trouvent sept dirigeants des Frères musulmans, a annoncé un responsable de ce mouvement interdit mais toléré. Au total, 34 membres des Frères musulmans ont pu sortir de la prison Ouadi el Natroune, située à 120 km au nord-ouest du Caire, lorsque leurs proches ont débordé les gardiens et permis aux détenus de sortir librement, a précisé à Reuters Mohamed Oussama.Personne n'a été blessé, a-t-il dit.
 
11h45: Al-Jazira dénonce sa suspension
Al-Jazira a dénoncé dimanche la décision de l’Egypte de suspendre la sa diffusion dans le pays. Dans un communiqué publié sur son site, la chaîne estime que cette interdiction «vise à censurer et faire taire les voix du peuple égyptien».
 
11h35: Pas de nouveaux départs de vacanciers
Les départs de vacanciers français vers l'Egypte étaient toujours suspendus dimanche et jusqu'à nouvel ordre, a indiqué à l'AFP Georges Colson, président du Syndicat national des agences de voyage (Snav), en précisant que les retours se passaient «sans incident». «Nous avons arrêté totalement de faire partir des clients vers l'Egypte. Il n'y aura pas de départs demain (lundi)», a déclaré Georges Colson. Il a précisé que les voyages organisés vers l'Egypte étaient suspendus «jusqu'à nouvel ordre» en application des consignes du ministère français des Affaires étrangères.
11h20: «L’Egypte n’est pas la Tunisie» pour Tariq Ramadan
Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères musulmans et d’origine egyptienne, s’est dit «satisfait» dimanche des événements en Egypte, estimant qu’il y a actuellement en Egypte les mêmes éléments qui ont provoqué la révolution tunisienne. Reste que, selon ce spécialiste, «l’Egypte n’est pas la Tunisie» notamment au «niveau géopolitique», citant le conflit israélo-palestinien. De ce fait, «les Américains» sont «associés aux prises de positions» actuelles. Ils veulent «accompagner et contrôler le mouvement» en raison de l’importance de l’Egypte dans la région et donc les Américains ne seront pas pour une «transparence totale» dans la transition, assure Tariq Ramadan.
11h10: Les Etats-Unis proposent de rapatrier ses ressortissants
L'ambassade des Etats-Unis a proposé dimanche d'organiser à partir de lundi l'évacuation vers l'Europe des Américains souhaitant quitter l'Egypte. «L'ambassade des Etats-Unis au Caire informe les citoyens américains en Egypte désireux de partir que le département d'Etat est en train de prendre des dispositions pour fournir des moyens de transport jusqu'à des lieux sûrs en Europe», écrit l'ambassade dans un communiqué. Ces vols commenceront à partir lundi, ajoute-t-elle, en soulignant que cette évacuation se fait sur une base volontaire.Plus tôt, la chaîne Al Arabia avait annoncé que Washington allait inviter ses ressortissants à quitter l'Egytpte au plus vite.
11h00: La situation se tend au Caire
La situation est très tendue au Caire, d'après plusieurs envoyés spéciaux dont celui d'i-Télé, alors que des manifestations sont attendues dans la journée. Cette fois, l'armée pourrait prendre partie: des blindés ont pris positions devant des secteurs stratégiques, notamment leministère de l'Intérieur et devant la place principale du Caire, empêchant les manifestants de se rassembler. Par ailleurs, des supermarchés, des banques, des bijouteries et des bâtiments gouvernementaux ont été pris d'assaut et des pillards ont endommagé deux momies au Musée du Caire dans la nuit de samedi à dimanche. Des rumeurs de bandes de pillards à l'oeuvre ont circulé dans la nuit, entraînant la constitution de milice d'auto-défense parmi la population.
10h55: La Turquie prépare le rapatriement de ses ressortissants
La Turquie a envoyé dimanche deux avions de la compagnie Turkish Airlines en Egypte pour procéder si nécessaire à l'évacuation de ses ressortissants, a rapporté l'agence anatolienne de presse, citant des responsables de l'ambassade au Caire. Si cette évacuation est nécessaire, elle prendra plusieurs jours, ont dit ces responsables
10h38: Israël va faire preuve de «retenue»
Israël doit faire preuve de «responsabilité et de retenue» face à la situation en Egypte, que l'Etat juif observe avec «vigilance», a déclaré dimanche le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou. Les autorités israéliennes ne s'étaient pas exprimées jusqu'à présent sur la contestation du régime d'Hosni Moubarak en Egypte, leur principal allié dans le monde arabe. Les deux pays ont conclu un traité de paix vieux de plus de 30 ans.
10h30: Les Etats-Unis demandent à leurs ressortissants de quitter l'Egypte
Les Etats-Unis ont demandé à leurs ressortissants de quitter l'Egypte dès que possible, rapporte ce dimanche la chaîne Al Arabia.
10h20: Internet de nouveau coupé
Alos qu'Internet avait été rouvert samedi soir en Egypte, le régime a décidé de le couper à nouveau ce dimanche matin.
10h17: Jeannette Bougrab réclame le départ de Moubarak
Le président égyptien Hosni Moubarak doit quitter le pouvoir, a jugé Jeannette Bougrab, la secrétaire d'Etat française à la Jeunesse et à la Vie associative, sur France Info. «Il faut que le président Moubarak parte», a-t-elledéclaré. «Après 30 ans de pouvoir, il y a une forme d'usure et la transition démocratique doit aussi toucher l'Egypte», a-t-elle ajouté. Cette déclaration tranche avec la position officielle des autorités françaises au sujet de la contestation du régime d'Hosni Moubarak en Egypte.
10h15: Manifestation dans le centre du Caire
Plus d'un millier de manifestants se sont à nouveau rassemblés dimanche dans le centre du Caire pour réclamer le départ du président égyptien Hosni Moubarak et contester sa décision de nommer un vice-président. «Hosni Moubarak, Omar Souleïmane, vous êtes tous deux des agents des Américains», ont scandé les protestataires.
10h10: L'armée prend le parti du pouvoir?
En tout cas, l'armée égyptienne assure désormais la protection du bâtiment du ministère de l'Intérieur, que les manifestants hostiles au président Hosni Moubarak ont tenté à plusieurs reprises d'attaquer, a rapporté dimanche la chaîne de télévision Al Arabia.

10h05: Al-Jazira coupée en Egypte
L'Egypte a suspendu la diffusion de la chaîne quatatie. «Le ministère de l'Information a ordonné la suspension des activités d'Al-Jazira, l'annulation de ses licences et le retrait des accréditations de tout son personnel à compter d'aujourd'hui», rapporte l'agence de presseMena.
 
10h00: Des pillards à l'oeuvre?
D'après le régime, des pillards profitent des événements en Egypte. Dans certains quartier du Caire, la population s'est organisée pour empêcher ces pillages.
9h05: Emeute dans une prison du nord du Caire, des milliers de prisonniers s'échappent
D'après une source au sein des forces de sécurité, une émeute a eu lieu dans une prison à 100 km au nord du Caire, à Wadi Natroun, entraînant l'évasion de milliers de prisonniers. Ceux-ci auraient pris les armes des gardiens. Il s'agirait de prisoniers de droits communs et d'islamistes.

Malgré la nomination samedi par Moubarak d'un nouveau gouvernement, d'un nouveau Premier ministre et d'un vice-président, poste qui n'existait plus depuis une trentaine d'année, les Egyptiens sont toujours dans la rue dimanche, à réclamer le départ de leur président. Ils ont bravé samedi soir le couvre-feu, une nouvelle fois.