WikiLeaks: Assange s'amuse du supplice vécu par les banques

Avec Reuters

— 

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a confié qu'il s'amusait du supplice vécu par les banques qui redoutent d'être les prochaines cibles de son site Internet jusque-là spécialisé dans la diffusion de câbles militaires et diplomatiques américains. «Je pense que c'est une bonne chose. Nous avons toutes ces banques qui sont au supplice, pensant que ce sont peut-être elles», a déclaré Assange à CBS selon une transcription de l'émission 60 minutes.

En octobre 2009, Assange avait indiqué dans une interview à à Computerworld que WikiLeaks avaient en sa possession cinq gigaoctets de données d'une banque américaine. Il a confié le 29 novembre au magazine Forbes que WikiLeaks prévoyait de publier des dizaines de milliers de documents internes d'une banque américaine début 2011 et qu'il espérait que cette diffusion débouche sur une enquête sur l'établissement en question.

Le cours de Bank of America Corp avait perdu 3% le 30 novembre, les investisseurs craignant la publication d'un document sur la banque.