«Journée de la colère» en Egypte: Au moins 19 tués et 1.100 blessés

MANIFESTATIONS Malgré le couvre-feu, des dizaines de milliers d'Egyptiens sont descendus dans les rues...

Julie Rasplus
— 
Un manifestant en Egypte, dans les rues du Caire, le 28 janvier 2011.
Un manifestant en Egypte, dans les rues du Caire, le 28 janvier 2011. — REUTERS/G.TOMASEVIC

Pas de répit. Des milliers de manifestants se trouvaient encore dans les rues du Caire, d’Alexandrie et de Suez dans la nuit de vendredi à samedi alors qu'Hosni Moubarak est sorti de son silence, annonçant le limogeage du gouvernement.

Depuis quatre jours, l’Egypte est confrontée à une vague de protestations sans précédent contre le régime de Moubarak. Et la situation s’est aggravée ce vendredi. Des milliers de personnes ont ainsi bravé le couvre-feu instauré dans la journée, en vigueur entre 18h et 7h. Sans peur, ils ont défilé aux cries des «Bye-Bye Moubarak».

>> Revivez tous les événements de la journée en cliquant ici

Au Caire, comme ailleurs, l’instauration du couvre-feu n’a pas calmé la foule en colère. Des véhicules blindés de l’armée, venus aider les policiers dépassés, quadrillent désormais la capitale égyptienne. Chose surprenante: ils ont été accueillis avec enthousiasme par les manifestants. Vendredi soir, les forces de l'ordre ont repris le contrôle de la place Tahrir, dans le centre du Caire, où s'étaient rassemblés des manifestants.

19 morts et 1.100 blessés

Toute la journée, le Caire a été en proie à de violents affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants, entrecoupés par des moments de prière comme l’a montré la chaîne Al Jazira. Plusieurs manifestants ont attaqué le siège du parti national démocratique en mettant le feu aux locaux.

Selon un dernier bilan de Reuters, les violences ont fait 19 et 1100 blessés au total, sur la seule journée de vendredi: 13 morts et 75 blessés dans la ville de Suez, six morts à Alexandrie, dont quatre manifestants; au Caire et dans sa périphérie, le bilan est de 1.030 blessés, de source médicale.

Communications bloquées

Vendredi, la situation était encore compliquée du côté des télécommunications. Le trafic Internet est toujours bloqué. En outre, le géant britannique des télécoms Vodafone a confirmé dans un communiqué que les autorités égyptiennes avaient ordonné à tous les opérateurs de téléphonie mobile présents dans le pays «de suspendre leurs services» dans certaines zones sélectionnée.

Les transports aériens commencent également à être perturbés. La France a appelé ses ressortissants à éviter tout déplacement non urgent dans le pays. De plus, le pays recommande aux voyagistes de suspendre leurs départs vers l’Egypte dès samedi. Plusieurs compagnies américaines ont pris la même décision, notamment pour les vols en direction du Caire.

>> Vous êtes en Egypte? Envoyez-nous vos photos et témoignages à reporter-mobile@20minutes.fr