Le consulat de France lapidé en Turquie

©2006 20 minutes

— 

Plusieurs dizaines de milliers de musulmans ont encore manifesté ce week-end contre la publication des caricatures de Mahomet

Hier, à Diyarbakir (Turquie), la plus importante ville du Sud-Est anatolien, 50 000 manifestants se sont rassemblés à l'appel d'organisations islamistes

Ils ont lancé un appel au boycott des produits danois avant de se disperser dans le calme

A Istanbul, 150 membres de l'organisation de jeunesse d'un parti islamiste et nationaliste (BBP, Parti de la grande unité) ont attaqué le consulat de France, après la reproduction des caricatures par des journaux français

Ils ont jeté des pierres et des oeufs sur le bâtiment, aux cris de « Allah akbar [Dieu est grand] »

Les policiers déployés autour du consulat ne sont pas intervenus directement, mais ont empêché plusieurs manifestants de pénétrer dans l'immeuble

La France avait déjà été visée vendredi en Iran, où une centaine de personnes avaient lancé des cocktails Molotov et des pierres contre l'ambassade française à Téhéran

Hier, le Quai d'Orsay se bornait à répondre qu'« au titre de la convention de Vienne, les autorités [du pays où se déroulent les faits] sont responsables de la sécurité des personnes et des biens diplomatiques et consulaires »

Mercredi, Jacques Chirac avait dénoncé des « provocations manifestes » après la publication des caricatures par Charlie Hebdo

Les autorités turques avaient elles aussi condamné ces dessins, qui ont provoqué de nombreuses manifestations ces derniers jours

Ce pays laïc à majorité musulmane a entamé en octobre des négociations d'adhésion à l'Union européenne

F V
« amitié » Le Haut Représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Javier Solana, part aujourd'hui au Proche-Orient pour restaurer « les liens d'amitié » avec le monde musulman.