Italie: Le ministre de la Culture échappe à une motion de censure

Avec Reuters

— 

Le ministre italien de la Culture, accusé de négliger le site archéologique de Pompéi, a survécu à une motion de censure mercredi au parlement. Le texte appelant à la démission de Sandro Bondi a été rejeté par 314 voix contre 292 et deux abstentions, soulignant la difficulté d'une opposition divisée à s'unir contre le président du Conseil Silvio Berlusconi. Les détracteurs de Sandro Bondi, qui a réduit les dépenses dans le domaine culturel, accusent le ministre de la Culture d'être le principal responsable des dégâts subis par les vestiges de la ville romaine détruite par le Vésuve en 79. La préservation de Pompéi est devenue un sujet de premier plan en Italie après l'effondrement en novembre de plusieurs murs et bâtiments de la cité antique.