Belgique: Le roi accepte la démission du médiateur et organisera de nouvelles consultations jeudi

Avec Reuters

— 

Le roi Albert II a pris acte mercredi de l'échec d'une nouvelle tentative de médiation entre les partis politiques de Belgique, dont l'incapacité à s'entendre sur la formation d'un gouvernement nourrit les craintes de voir la crise politique dégénérer en crise financière. Chargé en octobre d'une mission de conciliation, Johan Vande Lanotte a demandé à être déchargé de cette mission, ce que le roi a cette fois fois accepté, a annoncé le palais dans un communiqué. Le conciliateur a dit avoir informé le roi qu'il n'avait pas été possible de réunir autour de la table de négociations les sept formations impliquées et qu'il n'existait pas de réelle perspective de progrès. Albert II entamera jeudi de nouvelles consultations avec les responsables politiques du royaume.Cela fait désormais 227 jours que la Belgique n'a pas de gouvernement.