Gabon: Tensions après l'interdictionlution du principal parti d'opposition

Avec Reuters

— 

Les autorités gabonaises ont dissous mercredi le principal parti de l'opposition, l'Union nationale, a annoncé le ministère gabonais de l'Intérieur. L'un de ses dirigeants a été accusé de trahison pour s'être proclamé président lors d'une cérémonie d'investiture devant ses partisans. Cet évènement marque une escalade de la tension au Gabon depuis qu'Ali Bongo Odimba a succédé à son père Omar en 2009, au terme d'une élection contestée. Le secrétaire exécutif de l'Union nationale, André Mba Obamé, affirme avoir remporté le scrutin et s'est proclamé président mardi soir.