Albanie: Heurts et morts de manifestants, un émissaire de l'UE se rend sur place

Avec Reuters

— 

Un représentant de l'Union européenne va tenter ce mercredi d'apaiser les tensions en Albanie après la mort de trois manifestants anti-gouvernementaux la semaine dernière. Il va notamment rencontrer les deux camps dont la confrontation menace la stabilité du pays.

Envoyé par Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne Miroslav Lajcak, entamera sa mission par une rencontre avec le président Bamir Topi, selon la présidence albanaise.

L’opposition socialiste accusée de tentative de coup d’Etat

Les Etats-Unis ont pour leur part appelé le gouvernement et les partisans de l'opposition à annuler les manifestations prévues vendredi et samedi. L'ambassadeur de Washington à Tirana a proposé mardi une aide technique à l'Albanie dans le cadre de l'enquête sur la mort de trois civils tués lors des plus graves violences politiques survenues en Albanie depuis l'insurrection de 1997.

Le Premier ministre, Sali Berisha, accuse le chef de l'opposition socialiste, Edi Rama, d'avoir voulu provoquer un coup d'Etat avec l'aide du procureur général et des services secrets. Le Parti socialiste conteste les résultats des élections de 2009 qui ont porté au pouvoir pour un second mandat Berisha et dénonce des faits de corruption.