Trois morts dans les manifestations en Egypte

VIOLENCES La foule demande le départ de Moubarak...

20 Minutes

— 

Un policier a été tué lors d'une manifestation dans le centre du Caire, hier.
Un policier a été tué lors d'une manifestation dans le centre du Caire, hier. — V. HAZOU / SIPA

Trois Egyptiens, dont un policier, sont morts mardi lors de manifestations qui se sont déroulées dans plusieurs villes du pays pour réclamer la fin du régime du président Hosni Moubarak. Deux corps ont été déposés à l'hôpital de Suez avec des blessures causées par des balles en caoutchouc. Un responsable au ministère de l'Intérieur a déclaré ne disposer d'aucune information sur ces morts. Par ailleurs, une source médicale a assuré qu'une soixantaine de personnes ont été indisposées à Suez par l'inhalation de gaz lacrymogènes.

De son côté, la télévision a rapporté qu'un policier était mort au Caire, la capitale, où des milliers de personnes se sont heurtées à la police. S'inspirant de la révolte populaire qui a chassé du pouvoir le président tunisien Ben Ali, des milliers d'opposants égyptiens sont descendus hier dans les rues pour protester dans le cadre d'une action baptisée « jour de colère ».