Liban: Saad Hariri exclut une cohabitation avec le Hezbollah

Avec Reuters

— 

Le Premier ministre libanais sortant, Saad Hariri, a exclu ce lundi de cohabiter avec un gouvernement dirigé par le Hezbollah et ses alliés, au premier jour de consultations menées par le président Michel Sleimane en vue de la formation d'un nouveau cabinet.

Le mouvement chiite et ses partenaires dans «l'alliance du 8 mars», qui ont fait chuter le gouvernement d'union de Saad Hariri le 12 janvier, refusent de soutenir le chef de file du Courant du futur pour un nouveau mandat. Ils se sont entendus sur le nom du sunnite Nadjib Mikati, dit-on dans les milieux politiques. Ils ont annoncé dimanche qu'ils chercheraient à former un gouvernement de partenariat si leur candidat recueille une majorité au parlement.

Ce cas de figure a des chances d'aboutir depuis que le dirigeant druze Walid Djoumblatt, ancien allié de Saad Hariri, a fait savoir vendredi que son groupe appuierait le Hezbollah.