Julian Assange élu «plus mauvais Australien de l'année»

© 2011 AFP

— 

Il a beau avoir trois films en préparation sur lui, il ne fait pas l'unanimité. Le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, a été élu lundi «plus mauvais Australien de l'année» par un magazine masculin, pour avoir publié des milliers de documents diplomatiques confidentiels.

Assange, né en Australie, a coiffé Dieu, la princesse Mary du Danemark et le Premier ministre Julia Gillard, pour s'emparer de ce titre peu envié, décerné chaque année par le magazine Zoo Weekly's.

En liberté conditionnelle

«Vous pouvez prendre cette affaire dans tous les sens, mais le fait est que le fondateur de WikiLeaks a enfreint la régle, qui veut que "tout ce qui est secret le reste"», écrit le magazine. Julien Assange a publié sur internet des milliers de documents confidentiels sur les guerres en Irak et en Afghanistan, et des notes provenant de diplomates américains en poste à travers le monde.

Il est poursuivi par la justice suédoise pour des affaires de violences sexuelles contre deux jeunes femmes en août dernier, et est actuellement en Grande-Bretagne, en liberté conditionnelle. L'audition dans la procédure d'extradition aura lieu les 7 et 8 février. Julian Assange affirme être victime d'une manoeuvre politique des autorités suédoises.

Julia Gillard l'a échappé belle

Pour le magazine, Julian Assange était en concurrence pour le titre avec Dieu en raison des inondations catastrophiques qui frappent l'Australie. Il est aussi reproché à la princesse Mary du Danemark, d'origine australienne, d'avoir désormais un accent danois.

Julia Gillard était également en bonne place pour être arrivée au pouvoir en remplacement de Kevin Rudd après un coup de force au sein du parti travailliste.