Tunisie: Le président Ben Ali quitte le pouvoir et le pays

MAGHREB Le Premier ministre l'a confirmé à la télévision et va assurer l'intérim...

P.B. avec Reuters

— 

HO NEW / REUTERS

Le peuple tunisien a eu gain de cause. Le président Zine el Abidine Ben Ali a quitté le pouvoir et le pays, a confirmé, vendredi soir, le Premier ministre dans une allocution en direct à la télévision publique, en présence du président du Parlement.

Ben Ali en Arabie Saoudite

C'est finalement l'Arabie Saoudite qui a accueilli l'ex-président. Après une escale par Malte, son avion s'est dirigé vers Paris, mais Nicolas Sarkozy lui aurait refusé l'accès au territoire français, selon des sources diplomatiques. Il a ensuite ravitaillé en Sardaigne, avant d'atterrir au petit matin en Arabie Saoudite, ont confirmé les autorités du pays. Il y restera pour une durée indéterminée avec sa femme qui l'a rejoint.

Intérim du Premier ministre

Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi va assurer l'intérim. Il a promis de respecter la constitution et de restaurer la stabilité. Plus tôt dans la journée, Ben Ali avait annoncé la dissolution du gouvernement et la tenue de législatives anticipées, dans un délai de six mois.

Sur BFMTV, Sofiane Makhloufi, membre du parti démocrate progressiste, regrette que le Premier ministre assure l'intérim. Selon lui, il s'agit d'une entorse à la Constitution tunisienne. Dans un communiqué, «la France prend acte de la transition constitutionnelle» mais se tient «aux côtés du peuple tunisien». Paris appelle également au «dialogue» pour régler la crise.