Tunisie: «Ces hordes vont attaquer les gens chez eux, les violer, les voler et les massacrer»

DIPLOMATIE Mezri Haddad, l'ambassadeur de la Tunisie auprès de l'Unesco, a exprimé sa colère ce jeudi matin...

J. R.
— 
Capture d'écran d'une vidéo montrant l'ambassadeur de Tunisie, Mezri Haddad, répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin, le 13 janvier 2011 à Paris
Capture d'écran d'une vidéo montrant l'ambassadeur de Tunisie, Mezri Haddad, répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin, le 13 janvier 2011 à Paris — 20minutes.fr

L’échange a été vif ce jeudi matin entre le journaliste Jean-Jacques Bourdin et l’ambassadeur de la Tunisie auprès de l’Unesco sur BFMTV. Interrogé sur la colère de la population tunisienne contre le pouvoir en place, Mezri Haddad a fustigé la «horde que vous [les médias, en l’occurrence Jean-Jacques Bourdin] appelez le peuple».

Selon l’ambassadeur, il faut distinguer le «peuple» des casseurs. «Le peuple va travailler, le peuple est chez lui, le peuple est dans son entreprise, dans [son] foyer et s’inquiète de cette déferlante de hordes», a-t-il martelé.

Les hordes vont «attaquer les gens»

Mezri Haddad est allé plus loin encore dans la qualification des manifestants qui s‚opposent actuellement aux forces de l’ordre tunisiennes. «Cette horde fanatisée est en train de brûler, de casser, de s'en prendre aux biens publics et privés», a-t-il fait savoir.

«Si vous [les médias] continuez à faire l’apologie de cette anarchisme en marche en Tunisie, ces hordes vont attaquer les gens chez eux, les violer, les voler et les massacrer».

Regardez la vidéo de BFMTV sur cet échange: