Egypte: Les chrétiens inquiets après l'attentat à Alexandrie

EGYPTE 21 personnes ont été tuées et 97 autres blessées...

Lucie Soullier

— 

L'attentat devant l'église copte d'Al Kidissine a fait 21 morts et 97 blessés.
L'attentat devant l'église copte d'Al Kidissine a fait 21 morts et 97 blessés. — N. NOURI / CHINE NOUVELLE / SIPA

L’année a commencé dans un bain de sang pour les chrétiens d’Egypte. Minuit à peine sonné, une bombe a explosé devant l’église copte d’Al Kidissine, où des fidèles assistaient à une messe. Durant la nuit du Nouvel An, à Alexandrie, 21 personnes ont trouvé la mort et 97 ont été blessées. Dimanche, sept personnes étaient détenues dans le cadre de l’enquête. La piste privilégiée semble être celle d’un kamikaze.

«On se croirait à Bagdad»

De Barack Obama à Nicolas Sarkozy en passant par le pape, la communauté internationale a condamné l’attentat. Le président Moubarak a, lui, insisté sur «des éléments impliquant la main de l’étranger». Malgré son appel au calme, des centaines de chrétiens sont descendus dans les rues. Voitures incendiées, mosquée dégradée, musulmans blessés… «On se croirait à Bagdad», a lancé un témoin. Une violence qui a poussé la police à intervenir à coups de gaz lacrymogènes.

Pour la minorité chrétienne, l’inquiétude est palpable. Et pour cause. Après la menace d’Al-Qaida contre l’Eglise copte d’Egypte en novembre, une déclaration publiée sur un site Internet islamiste fait craindre le pire. Mise en ligne il y a deux semaines mais non revendiquée, elle invite les musulmans à attaquer des églises coptes égyptiennes «pendant les fêtes de Noël lorsqu’elles sont bondées». Cette année, le Noël orthodoxe tombe le 7 janvier.