Pour l'Allemagne, la Hongrie doit revoir sa loi sur le contrôle des médias

Avec Reuters

— 

L'Allemagne attend de la Hongrie qu'elle clarifie sa nouvelle loi renforçant le contrôle de la presse, dit le ministre allemand délégué aux Affaires étrangères. Dans un entretien paru jeudi dans le Frankfurter Rundschau, Werner Hoyer affirme que la loi votée la semaine dernière remet en cause la liberté de la presse, ce qui n'est pas acceptable selon lui pour un pays membre de l'Union européenne.

La loi doit entrer en vigueur le 1er janvier 2011. Budapest prendra au même moment la présidence tournante de l'Union européenne.

L'un des principaux points de discorde est le contrôle confié à une autorité de régulation contrôlée à majorité par des membres du Fidesz, le parti au pouvoir.  Dans un cadre légal flou, elle supervisera toute la production des médias publics et pourra infliger de lourdes amendes aux médias privés si elle estime qu'ils n'ont pas respecté la loi. «Nous devons nous assurer que les droits élémentaires soient garantis dans l'Union européenne et la liberté de la presse en fait partie. S'il y a des doutes, ils doivent être éliminés. Même si je ne connais pas le contenu exact de la nouvelle loi, il y a évidemment des doutes», a précisé Werner Hoyer. 

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a assuré qu'il promulguerait la loi en l'état et attribué les critiques étrangères à leur ignorance des spécificités locales.