Le chef du gouvernement bosno-serbe souhaite plus de pouvoirs

Avec Reuters

— 

Aleksandar Dzombic, nouveau Premier ministre de la République serbe de Bosnie, a plaidé mercredi pour l'extension des prérogatives de son gouvernement aux dépens de celui, déjà très affaibli, de Sarajevo. Son équipe ministérielle, qui a obtenu la confiance du parlement local par 46 voix contre 30, est le premier issu des élections d'octobre qui concernaient également la Fédération croato-musulmane, deuxième entité de Bosnie.

«Nous devrons revoir toutes les compétences prises à la République serbe et le travail de toutes les agences créées de force à Sarajevo», a déclaré Aleksandar Dzombic, s'adressant aux députés. Pour le Premier ministre et ses partisans, trop de pouvoirs ont été transférés ces dernières années au gouvernement central pour lui permettre de se doter des instances nécessaires à l'intégration européenne et au rapprochement avec l'Otan.

«La décentralisation doit être une préoccupation permanente pour la Bosnie et c'est la seule garantie de sa survie», a-t-il poursuivi, ajoutant que l'intégration européenne devait rester une priorité, mais pas un moyen d'accroître les compétences du du gouvernement fédéral.