Un Irakien tue sa fille qui voulait devenir kamikaze d'Al-Qaida

Avec Reuters

— 

Un Irakien a tué sa fille après avoir appris le souhait de l'adolescente de commettre un attentat suicide pour le compte d'Al-Qaida, a annoncé vendredi la police. Selon cette dernière, les forces de sécurité ont perquisitionné au domicile de Najim Abd al Anbaky à Mandili, à une centaine de km au nord-est de Bagdad, à la recherche de sa fille, Shala, soupçonnée d'entretenir des liens avec le groupe radical sunnite.

Les policiers ont en fait arrêté jeudi le père de famille, qui a reconnu avoir assassiné la jeune fille avant d'enterrer son corps près du domicile familial. «Il a avoué l'avoir tuée après avoir appris qu'elle travaillait pour Al-Qaida et voulait devenir kamikaze», a déclaré le commandant Ghalib al Djoubouri, porte-parole de la police de la province de Diyala.

Par ailleurs, cinq personnes ont péri dans l'explosion, dans la nuit de jeudi à vendredi, de deux bombes au domicile d'un partisan de l'imam chiite Moktada al Sadr à Hassoua, à une cinquantaine de km au sud de la capitale. D'après la police, qui a imputé l'attentat à Al Qaïda, les explosions ont fait également quatre blessés.