Haïti: Le chef suprême vaudou appelle à cesser le lynchage de ses prêtres

Reuters

— 

Le chef suprême du vaudou haïtien a demandé jeudi aux autorités de mettre fin aux lynchages de prêtres vaudou par des foules qui leur reprochent d'être responsables de l'épidémie de choléra qui sévit dans le pays. «Depuis le début de l'épidémie à la mi-octobre, au moins 45 prêtres vaudou, des hommes comme des femmes, ont été tués. Nombre de ces victimes ont été massacrées et mutilées à coups de machettes», a expliqué à Reuters Max Beauvoir, le «Ati», ou chef suprême du vaudou en Haïti.

«Je lance un appel aux autorités pour qu'elles assument leurs responsabilités»

«On leur reproche d'avoir eu recours au vaudou pour contaminer les gens avec le choléra», ajoute Max Beauvoir, notamment «en répandant de la poudre ou en jetant des sorts». Le chef vaudou s'est plaint de ce que la police et les autorités ne faisaient pas tout ce qu'il fallait pour empêcher les lynchages et pour punir leurs auteurs, alors même que le vaudou est reconnu par la Constitution comme l'une des principales religions de Haïti.

«Je lance un appel aux autorités pour qu'elles assument leurs responsabilités», a dit Max Beauvoir, qui redoute encore d'autres agressions contre des prêtres vaudou. La majeure partie des lynchages ont eu lieu dans le sud-ouest de Haïti, mais aussi dans le centre et le nord. Depuis qu'il a fait son apparition dans la région centrale du pays en octobre, le choléra a fait plus de 2.500 morts et s'est propagé à l'ensemble des dix départements.