WikiLeaks: des matières radioactives stockées sans protection au Yémen

© 2010 AFP

— 

Selon une note diplomatique américaine révélée par WikiLeaks et publiée lundi par le quotidien anglais The Guardian, un responsable gouvernemental yémenite avait averti début 2010 les Etats-Unis que les matières radioactives du pays étaient stockées sans aucune protection ou presque. Ces matières radioactives - dont des déchets hospitaliers, ou provenant de recherches universitaires et agricoles - étaient stockées dans les locaux de la Commission à l'énergie atomique du Yémen, selon la même source.

L'unique garde armé des installations avait été supprimé et le système de vidéo-surveillance des bâtiments, en panne depuis six mois, n'avait jamais été réparé, souligne le télégramme de l'ambassade américaine au Yémen, daté du 9 janvier. Quelque jours après l'avertissement du responsable yémenite, les matériaux radioactifs avaient toutefois été transférés dans des locaux plus sûrs, selon la même source. Ces matériaux, s'ils avaient été dérobés, auraient pu être utilisés pour la fabrication d'une «bombe sale», relève le Guardian.

Les menaces terroristes en provenance du Yémen contre les Etats-Unis se sont multipliées en 2010. C'est du Yémen qu'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique a envoyé fin octobre des colis piégés destinés aux Etats-Unis et découverts avant qu'ils n'explosent. C'est aussi du Yémen qu'est parti le jeune Nigérian qui a tenté de faire exploser un avion en route pour Detroit (nord des Etats-Unis) le jour de Noël 2009. Le dispositif n'avait pas fonctionné.