les gays ont droit de cité dans l'armée

A. N.

— 

Fini le tabou. Le Sénat américain a abrogé samedi la directive qui imposait aux militaires américains de cacher leur homosexualité. Les sénateurs l'ont abrogée par 65 voix contre 31, après la Chambre des représentants, mercredi (250 voix pour et 175 contre). Mettre fin à la loi du silence par la suppression de cette directive, baptisée « Don't ask, don't tell » – « ne rien demander, ne rien dire  » – comptait parmi les promesses de campagne de Barack Obama. La mesure mise en place sous la présidence de Bill Clinton devait ouvrir les portes de l'armée aux homosexuels, à condition qu'ils taisent leur préférence. Mais elle a aussi entraîné l'exclusion de plus de 13 000 hommes et femmes de l'arméeaprès la découverte de leur situation. Beaucoup espèrent aujourd'hui être réintégrés. Peu avant le vote, lBarack Obama avait indiqué que le pays « ne se privera plus du service de milliers de patriotes » et que d'autres n'auront plus à « vivre dans le mensonge ».