Emeute dans une ville de Tunisie après une immolation par le feu

Avec Reuters

— 

La police d'une ville de province tunisienne a fait usage de gaz lacrymogène dimanche pour disperser des centaines de jeunes gens qui brisaient des vitrines de magasins et endommageaient des voitures, a-t-on appris auprès de témoins. Les autorités n'ont fait aucun commentaire sur ces incidents dans l'immédiat. Selon des témoins, plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés samedi soir dans la ville de Sidi Bouzid, située à 200 km au sud-ouest de Tunis.

Ce rassemblement survenait après la tentative d'immolation par le feu d'un jeune homme, Mohamed Bouazizi, qui dénonçait la confiscation par la police des fruits et légumes qu'il vendait, ont rapporté des témoins. Des photos diffusées sur Facebook montrent plusieurs centaines de manifestants devant les quartiers du gouvernement régional, faisant face à la police qui les empêche de s'approcher du bâtiment.