Zimbabwe: Robert Mugabe menace de nationaliser des entreprises étrangères

Reuters

— 

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a menacé ce vendredi de nationaliser des entreprises de pays qui, comme la Grande-Bretagne, ont imposé des sanctions contre son pays du fait des atteintes présumées aux droits de l'homme.

Le chef de l'Etat a estimé lors d'une réunion de sa formation, la Zanu-PF, qu'il ne fallait pas permettre aux quelque 400 entreprises britanniques actives au Zimbabwe d'opérer librement dans le pays, tant que le gouvernement britannique maintient ses sanctions contre Harare.

Robert Mugabe a estimé en outre que les Zimbabwéens qui réclament des sanctions contre leur pays devaient être poursuivis en justice pour trahison, ce qui peut entraîner la peine de mort. «Demander à l'ennemi de punir votre peuple, cela relève de la trahison», a-t-il dit.