Wikileaks n'a commis aucun crime, selon la police australienne

Reuters

— 

La police australienne a annoncé vendredi que WikiLeaks n'avait commis aucun crime dans le pays en  mettant à la disposition de plusieurs journaux 250.000 télégrammes du département américain d'Etat.

La police fédérale australienne a examiné les documents publiés depuis le 28 novembre. Elle précise dans un communiqué n'y avoir trouvé aucun élément étayant une éventuelle infraction à la loi australienne. Le gouvernement de Canberra avait ordonné l'ouverture d'une enquête sur les activités de WikiLeaks, fondé par Julian Assange, lui-même Australien.