julian assange libéré sous caution

Lucie Soullier

— 

La troisième comparution fut donc la bonne pour Julian Assange. Hier, le cofondateur de WikiLeaks a obtenu sa libération sous caution devant la Haute Cour de Londres. Deux jours plus tôt, un tribunal londonien l'avait déjà acceptée, en première instance. Mais les procureurs avaient fait appel au nom des autorités suédoises. La caution de l'Australien de 39 ans, suspecté de délits sexuels en Suède, avait été fixée à 200 000 livres sterling (236 000 €). Outre ce montant, celui qui a divulgué les fameux télégrammes diplomatiques américains est soumis à des conditions de libération très strictes. A savoir, une assignation à résidence, le port d'un bracelet électronique et une présentation quotidienne dans un commissariat. Les déboires de Julian Assange risquent de durer, la justice britannique devant encore examiner son extradition vers la Suède. Sans oublier l'instruction menée par la justice américaine, qui tente d'établir s'il pourrait être inculpé de conspiration.