Vladimir Poutine juge «nécessaire de réprimer fermement» les extrémistes

Avec Reuters

— 

Vladimir Poutine, le premier ministre russe, a jugé ce jeudi que l'intervention de la police était indispensable pour réprimer l'extrémisme. Une déclaration formulée au lendemain de l'interpellation d’environ 800 personnes et d’actes de violence ethnique à Moscou.

«Il est nécessaire de réprimer fermement les démonstrations d'extrémisme d'où qu'elles viennent», a dit Poutine lors d'un traditionnel questions-réponses auquel il se livre chaque année.
«La société, y compris la société libérale, doit comprendre que l'ordre est nécessaire et qu'il faut aider le gouvernement au pouvoir à défendre les intérêts de la majorité», a-t-il également déclaré.

Parmi les personnes arrêtées mercredi, beaucoup étaient porteuses de couteaux, de bâtons et de fusils paralysants. Ces interpellations ont fait suite à des heurts intervenus samedi dans la capitale entre les forces de l'ordre et des nationalistes qui s'en sont pris à des membres de minorités ethniques non slaves. Plus de 30 personnes avaient été blessées.