Chine: Des handicapés mentaux vendus comme esclaves

SCANDALE C'est la presse officielle qui l'a révélé...

20 Minutes
— 
Travailleurs handicapés en Chine.
Travailleurs handicapés en Chine. — B. YIP / REUTERS

La face sombre du miracle économique chinois. C'est la presse officielle qui s'est fait l'écho de cette histoire mercredi: un responsable d'un centre d'accueil pour handicapés mentaux situé dans le sud-ouest de la Chine est soupçonné d'avoir vendu au moins soixante-dix de ses pensionnaires comme esclaves.

Les enquêteurs sont partis de la région occidentale du Xinjiang, où les autorités avaient imposé la fermeture d'une fabrique dans laquelle onze ouvriers, pour la plupart déficients mentaux, étaient réduits au travail forcé.

33 euros pour un ouvrier handicapé

Ces onze ouvriers, qui travaillaient dans une entreprise de chimie, étaient fréquemment battus et nourris avec des aliments pour chiens. Les investigations ont permis de remonter jusqu'à un centre d'accueil pour handicapés mentaux dans la province du Sichuan (Sud-Ouest).

Arrêté, le ­responsable du centre a remis aux enquêteurs ses livres de compte qui ont permis de recenser la vente de soixante-dix personnes. Egalement arrêté, le patron de la société produisant du matériel de chimie a dit avoir versé 9.000 yuans (1.000 €) pour cinq ouvriers, puis 300 yuans (33€) par personne supplémentaire.

En 2007, la découverte de centaines d'adultes et d'enfants exploités comme esclaves dans des briqueteries et des mines des provinces du Shanxi et du Henan avait fait scandale.