Présidentielle à Haïti: Martelly propose que les 18 candidats participent au second tour

Avec Reuters

— 

Michel Martelly, arrivé en troisième position au premier tour de la présidentielle haïtienne et qui conteste ce résultat, propose que les 18 candidats en lice le 28 novembre soient autorisés à se présenter au second tour.

Chanteur populaire connu sous le nom de «Sweet Micky», il a également demandé, lors d'une conférence de presse à son domicile, que les membres du Conseil électoral provisoire (CEP) soient remplacés afin d'assurer un scrutin juste et démocratique.

«C'est le seul moyen de préserver la confiance dans le processus électoral. Si on ne le fait pas, je ne pense pas que la prochaine élection puisse donner un vainqueur légitime respecté par la population et la communauté internationale», a-t-il dit.

«Le 28 novembre, tout le monde a été victime de la fraude», a affirmé «Sweet Micky» lors de sa conférence de presse. «Je propose donc (...) qu'on organise un second tour le 16 janvier avec tous les candidats.» Celui qui arrivera en tête sera la prochain président, a-t-il ajouté.

D'après les résultats provisoires du premier tour, la candidate Mirlande Manigat, ancienne "première dame" d'Haïti, est arrivée en tête avec 31,37% des voix.

Jude Célestin, dont la candidature était soutenue par le président sortant René Préval, est crédité de 22,48%. Avec 21,84%, Michel Martelly est éliminé par 6.845 voix seulement sur un million de suffrages exprimés.

Ses partisans, qui affirment que ces résultats ont été truqués, ont violemment manifesté dans les rues de Port-au-Prince.

Lundi, la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, en visite au Canada, a critiqué le gouvernement haïtien auquel elle a demandé de faire plus pour sortir le pays de la crise.