Monde

Afghanistan: Des députés réclament l'installation du nouveau Parlement

Une centaine de députés afghans ont exigé lundi du président Hamid Karzaï qu'il convoque la nouvelle chambre basse du parlement d'ici le 19 décembre, pour sortir l'Afghanistan de son incertitude politique.

La Wolesi Jirga (chambre des députés)  n'a toujours pas été réunie depuis les élections législatives du 18 septembre, entachées de fraudes massives selon les Nations unies. Les résultats définitifs du scrutin dans les 34 provinces du pays ont été annoncés le 1er décembre mais le procureur général d'Afghanistan, nommé par le président Hamid Karzaï, a réclamé ce week-end à la Cour suprême d'annuler les résultats du vote.

«Les résultats ne conviennent pas à Karzaï»

Le président «ne peut pas continuer à repousser l'échéance», a déclaré à Reuters Fawzia Kufi, une élue de la province de Badakhshan. Comme plusieurs autres candidats élus le 18 septembre, elle affirme que le procureur général Ishaq Aloko, n'est pas habilité à réclamer l'annulation des résultats.

«Le palais présidentiel est derrière cette requête. Les résultats des élections ne conviennent pas à Karzaï», a-t-elle déploré.