Des enquêteurs suédois sur les lieux du second attentat où le kamikaze est décédé.
Des enquêteurs suédois sur les lieux du second attentat où le kamikaze est décédé. — SCANPIX SUEDE / SIPA

Monde

la piste du terrorisme islamiste

suède Le centre de Stockholm a été le théâtre de deux explosions samedi

La Suède a frôlé la catastrophe. Deux explosions se sont produites samedi sur une avenue commerçante du centre de Stockholm, la capitale. La première s'est produite à 17 h, alors que l'affluence était à son comble, mais n'a pas fait de victime. La seconde a eu lieu 15 minutes plus tard, à 300 mètres de la première, faisant un mort et deux blessés légers. La victime serait l'auteur de l'attentat de type kamikaze. Sa photo et son identité ont été publiées hier sur un site islamiste.

Une première dans le pays
Les deux attaques avaient été précédées par l'envoi d'une lettre de menaces au sujet de la présence suédoise en Afghanistan et d'une caricature du prophète Mahomet par un dessinateur suédois à l'agence TT. D'ailleurs hier, la police suédoise a ouvert une enquête pour « crimes terroristes », mais le niveau d'alerte, relevé il y a quelques mois, n'a pas été augmenté. « Il semble que l'homme travaillait seul, mais nous devons en être vraiment sûrs, donc nous travaillons sur la possibilité qu'il ait eu des complices », a déclaré Anders Thörnberg, le directeur des opérations des services de sécurité, peu coutumiers de ce genre d'attaques, jamais survenues en Suède. Partout dans la capitale, la présence policière a été augmentée. « Cet attentat risque de transformer la Suède, s'inquiète Magnus Falkehed, correspondant à Paris pour Aftonbladet et Göteborgs-Posten. On vit cet événement comme une menace contre une société suédoise plutôt ouverte. » Il intervient en tout cas dans un contexte de tension en Europe de l'Ouest, où plusieurs pays, dont la France, ont fait état de menaces grandissantes.