Grande-Bretagne: Les étudiants vont continuer la lutte contre la hausse des frais universitaires

B.D. avec Reuters

— 

Les étudiants britanniques ont promis vendredi de poursuivre leur mouvement de contestation contre la hausse des frais universitaires, malgré le vote la veille de la réforme qui suscite leur colère. Le Premier ministre a estimé que, jeudi, un grand nombre de manifestants étaient venus pour casser et détruire des biens et qu'ils seraient redevables devant la loi. Trente-quatre personnes au total ont été interpellées, selon la police.

Une porte-parole des étudiants, Clare Solomon, de l'université de London Union, a rejeté les troubles sur des provocateurs de la police. Les manifestations, a-t-elle dit à la BBC, «continueront si le gouvernement continue de couper dans l'éducation, mais aussi dans les services publics, du logement aux retraites». Après le vote de la Chambre des communes, Stephanie Jones, une étudiante de 17 ans, déclarait à Reuters son intention de poursuivre la lutte. «On ne s'arrêtera pas. Les manifestations vont se durcir - plus d'action, plus de combat.»