Italie: La Cour constitutionnelle reporte une audience en raison de la crise politique

Reuters

— 

La Cour constitutionnelle italienne a renvoyé au 11 janvier, en raison de la crise politique, l'examen d'une loi permettant au président du Conseil Silvio Berlusconi de ne pas assister aux procès à son encontre.

Deux procès pour corruption et fraude fiscale à l'encontre de Silvio Berlusconi ont été suspendus depuis que son gouvernement a approuvé une mesure qui l'autoriserait à ne pas assister aux audiences en raison d'un «empêchement légitime» lié à sa fonction de président du Conseil.

L'audience, programmée mardi, devait avoir lieu le même jour que le vote d'une motion de confiance au Parlement qui pourrait faire chuter le gouvernement de droite.  Lors d'une conférence de presse vendredi, le président de la Cour constitutionnelle, Ugo De Servio, a expliqué cette décision par une «pression médiatique excessive dans un climat enflammé».