WikiLeaks: Villepin, le préféré de Gbagbo

POLITIQUE Le président ivoirien aurait fait des révélations à l'ambassadeur américain en Côte d'Ivoire sur sa relation avec l'ancien Premier ministre...

B.D.

— 

Le président ivoirien Laurent Gbagbo reçoit le ministre des Affaires Etrangères Dominique de Villepin à Abidjan, le 1er février 2004.
Le président ivoirien Laurent Gbagbo reçoit le ministre des Affaires Etrangères Dominique de Villepin à Abidjan, le 1er février 2004. — REUTERS/Luc Gnago

Avec WikiLeaks, à chaque jour sa nouvelle révélation. Et le dernier télégramme diplomatique en date révélé par Le Monde ne déroge pas à la règle: il rapporte que le président ivoirien, Laurent Gbagbo, était très enthousiaste à l’égard de Dominique de Villepin.

Le câble en question provient d’un ambassadeur des Etats-Unis en Côte d'Ivoire qui a reçu le président Gbagbo. Ce dernier est décrit comme un homme qui «adore parler» et qui digresse à tout va le jour de sa visite à l’ambassade à Abidjan. Sujet de ces digressions: le gouvernement français, qui ne trouve aucune grâce à ses yeux, excepté le Premier ministre de l’époque, Dominique de Villepin.

«La personne parfaite»

Alors qu’il s’emporte contre le gouvernement, Laurent Gbagbo loue «ses relations avec l'ancien Premier ministre», qui «contrairement au président Chirac, montrait de temps en temps de la compréhension». Laurent Gbagbo affirme ainsi que Dominique de Villepin «en est venu à réaliser que la politique du président Chirac d'essayer de se débarrasser de [lui] ne marcherait pas».

Lors de sa rencontre avec l’ambassadeur américain, le président ivoirien révèle aussi que «Dominique de Villepin lui a demandé d'intervenir auprès du président Chirac pour qu'il le nomme Premier ministre» en 2005, ce qu’il a fait, affirmant à Jacques Chirac que Dominique de Villepin serait «la personne parfaite pour cette fonction».