Le Portugal pourrait être obligé d'accepter jusqu'à 60 milliards d'euros d'aide

Reuters

— 

Le Portugal pourrait se voir contraint d'accepter avant la fin de l'année une aide internationale, dont le montant prévisible est estimé entre 45 à 60 milliards d'euros.
Le Premier ministre portugais, José Socrates, maintient que son pays n'a pas besoin d'être renfloué et que le budget d'austérité qui vient d'y être adopté permettra de maintenir les finances à flot. Cependant, les marchés parient que le Portugal sera le troisième pays de la zone euro, après la Grèce et l'Irlande, à demander une aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).