Guinée: Diallo reconnait sa défaite à la présidentielle

Reuters

— 

L'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo a concédé vendredi sa défaite face à l'opposant historique Alpha Condé le 7 novembre, au second tour de la première élection présidentielle libre en Guinée depuis son indépendance, en 1958.

La Cour suprême de l'ancienne colonie française d'Afrique occidentale a rejeté les recours en invalidation des résultats déposés par Diallo, représentant de la principale ethnie du pays, les Peuls, qui était arrivé largement en tête au premier tour avec 44% des suffrages. «Nos plaintes n'ont pas été prises en compte. Dès lors que la décision de la Cour suprême n'est pas susceptible d'appel, nous n'avons d'autre choix que de nous conformer à la décision prise par l'institution légale supérieure de la République», a déclaré Diallo lors d'une conférence de presse.