défaut surle moteurde l'a380

— 

Le Bureau de la sécurité des transports d'Australie (ATSB) a annoncé hier qu'un défaut de fabrication est à l'origine de l'explosion du moteur Rolls-Royce de l'A380 de la compagnie aérienne Qantas, le 4 novembre. Qantas, qui va mener de nouvelles inspections de ses moteurs, a déposé une plainte contre le motoriste britannique devant la justice fédérale australienne.

Impacts financiers
Le défaut proviendrait notamment d'une conduite d'alimentation de carburant qui, mal positionnée, s'est usée prématurément et se serait fissurée provoquant une fuite de carburant. Cette fuite pourrait être à l'origine d'un départ de feu.
Qantas a indiqué qu'il a entamé des discussions avec Rolls-Royce sur les impacts opérationnels et financiers de l'incident de novembre. Elle compte aussi se payer des pertes induites par l'immobilisation pendant plusieurs jours de sa flotte d'A380.