Kim Jong-il et son fils présents sur le site militaire avant les bombardements sur la Corée du sud

Reuters

— 

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il et son fils Kim Jong-un – qui devrait lui succéder - se sont rendus, quelques heures avant le bombardement de mardi, sur le site d'où ont été tirés des obus en direction de la Corée du Sud, rapportent jeudi des médias sud-coréens.
Les tirs d'artillerie nord-coréens sur l'île sud-coréenne de Yeonpyeong mardi ont fait quatre morts, dont deux civils. Ils ont probablement été ordonnés par Kim Jong-il en personne, écrit le Joongang Daily, citant une source gouvernementale.
Pour de nombreux observateurs, ce bombardement vise à renforcer la stature de Kim Jong-un au sein de l'armée alors qu'il vient tout juste d'être propulsé au grade de général en septembre. Les médias nord-coréens commencent à appeler Kim Jong-un «le jeune général», quand bien même son expérience militaire semble proche du néant.