Québec: Une motion de censure contre le gouvernement rejetée de justesse

Reuters

— 

Le gouvernement du Québec a survécu mercredi de justesse à une motion de censure déposée par l'opposition souverainiste, qui souhaite l'organisation d'élections législatives anticipées dans la province.

Le parlement a rejeté par 61 voix contre 57 le texte déposé par le Parti Québécois. Les souverainistes réclament la création d'une commission d'enquête sur des soupçons de corruption liée au secteur du bâtiment. Avant le vote, le Premier ministre, Jean Charest, a invité les parlementaires à attendre les conclusions de l'enquête policière sur cette affaire. Il a également mis en garde contre la crise que provoquerait, selon lui, le Parti Québécois s'il revenait au pouvoir avec l'organisation probable d'un nouveau référendum sur l'indépendance de la province.