La Chine ordonne un évêque, le Vatican condamne

Reuters

— 

Le Vatican a condamné mercredi l'ordination par les autorités chinoises d'un évêque chinois sans l'aval du pape, estimant que cette décision gênait la poursuite du dialogue entre le Saint-Siège et Pékin.

«Le pape Benoît XVI a appris avec grand regret l'ordination le 20 novembre, à Chengde, du révérend Joseph Guo Jincai, membre de l'Eglise soutenue par l'Etat, que ne reconnaît pas le souverain pontife», a déclaré le Vatican dans un communiqué.

«Il est de notoriété publique que, ces derniers jours, plusieurs évêques ont été l'objet de pressions et de restrictions à leur liberté de mouvement, cela pour les contraindre à participer à l'ordination de l'évêque», lit-on dans le communiqué. Le Vatican regrette ces «contraintes», qui «représentent une grave violation de la liberté de culte et de conscience».