Le Vatican précise les déclarations du pape sur le préservatif

Reuters

— 

Les propos du pape Benoît XVI selon lesquels l'usage de préservatifs peut se justifier «dans certains cas» pour combattre le sida s'appliquent non seulement aux prostitués homosexuels hommes, mais aussi aux hétérosexuels et aux transsexuels, a indiqué le Vatican mardi.

L'éclaircissement était nécessaire parce que les versions allemande, anglaise et française du texte se réfèrent à un prostitué alors que la version italienne évoque une prostituée.
Le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, a dit en avoir parlé directement au pape afin de clarifier sa pensée.

«Qu'il s'agisse d'un homme, d'une femme ou d'un transsexuel, nous en sommes toujours au même point, à savoir le premier pas en vue d'éviter de façon responsable de transmettre un risque grave à l'autre.»