Législatives en Egypte: Amnesty dénonce des pressions

Reuters

— 

Les autorités égyptiennes imposent des restrictions aux militants de l'opposition et restreignent l'accès de la population à l'information avant les élections législatives du 28 novembre, dénonce dimanche Amnesty International.

Les opposants au régime font l'objet d'intimidation et d'interpellation sans inculpation ni jugement en vertu de la législation d'exception en vigueur depuis 1981, souligne l'organisation de défense des droits de l'homme dans un communiqué.

Amnesty dénonce par ailleurs la saisie et la destruction de journaux publiant des articles sur des sujets considérés comme sensibles et la suspension de certaines chaînes de télévision.