Emeutes à Haïti, où l'ONU est accusé de propager le choléra

Reuters
— 

Des émeutes ont éclaté lundi dans deux villes haïtiennes, où des habitants mettent en cause la responsabilité des casques bleus des Nations unies dans l'épidémie de choléra qui ravage actuellement le pays.
La Mission de stabilisation de l’ONU en Haïti a été contrainte de démentir des rumeurs généralisées selon lesquelles la maladie aurait été introduite sur l'île par des casques bleus asiatiques.
Selon la police et des témoins, les manifestants ont incendié un commissariat de police à Port-Haïtien, deuxième ville de l'île, après s'être heurté à des casques bleus de la Minustah.