Le procureur du TPIY reproche à la Serbie de ne pas assez coopérer pour la capture de Mladic

Reuters

— 

Les autorités serbes ne coopèrent pas pleinement avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) en vue de retrouver l'ancien chef de l'armée des Serbes de Bosnie Ratko Mladic, a estimé lundi le procureur du tribunal de La Haye, Serge Brammertz.
«Mon rôle est de contrôler, à un niveau opérationnel, si tout ce qui est possible est bien entrepris pour y parvenir», a-t-il dit devant la presse à Belgrade.
«Tout en reconnaissant que certaines personnes font un excellent travail, nous disons dans le même temps que cela peut être amélioré et que, dans un certain nombre de domaines, on peut faire plus, de façon plus professionnelle», a-t-il ajouté.

Ratko Mladic est accusé de génocide, pour le massacre de 8.000 musulmans à Srebrenica en juillet 1995 et pour le siège de Sarajevo, de 1992 à 1995.