Younès: L'avocat du père n'exclut plus «une baffe de trop»

JUSTICE Les deux parents du petit garçon ont été inculpés...

C. F.

— 

Xavier Magnée, l'avocat du père du petit Younès, le 15 décembre 2008 à la cour d'assises de Nivelles en Belgique.
Xavier Magnée, l'avocat du père du petit Younès, le 15 décembre 2008 à la cour d'assises de Nivelles en Belgique. — ISOPIX/SIPA

Les soupçons qui pèsent sur le père du petit Younès s’alourdissent. Son propre avocat, Xavier Magnée, n'exclut plus désormais «un drame à la Balzac, un drame à la Zola, chez de pauvres gens, si le père a donné une baffe de trop». «Si c'était l'explication, je serais soulagé. Je respirerais même: enfin on saurait», a-t-il déclaré à La Dernière Heure.

«S'il (le père) n'avoue pas, on verra. Ce sera alors une question de preuves», a encore indiqué Xavier Magnée.

«Un drame familial»

Des propos de moins en moins équivoques par rapport à la culpabilité présumée de son client. Mardi, le conseil avait indiqué à 20minutes.fr que qu’il n’était pas exclu «que Mohamed Jratlou puisse passer aux aveux», évoquant déjà toutefois la possibilité d’«un drame familial».

Les parents de Younès, un petit garçon belge de 4 ans retrouvé mort en novembre 2009 dans la Lys, ont été inculpés mardi pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.